Signes Liturgiques


Les Vêtements Liturgiques

Pour célébrer la Messe ou servir à l’autel pour accomplir les gestes au nom du Christ, il faut s’y préparer par sa vie et sa prière. L’habit est celui du serviteur appelé au service de ses frères.
  • l’AMICT, encore porté par certains prêtres sous l’aube, est un souvenir du capuchon, monastique.
  • l’AUBE est l’habit principal blanc que revêtent les ministres (évêque, prêtre, diacre, acolyte, servants de messe) œuvrant pour la liturgie.
  • l’ETOLE est l’ornement liturgique principal du prêtre. Cette longue écharpe que porte le prêtre symbolise le fardeau de l’Evangile qu’il doit porter sur ses épaules. C’est aussi le signe de l’honneur qu’il a de servir Dieu.
  • la CHASUBLE est un ample vêtement sans manches, réservée à la célébration de la Messe et portée par le prêtre ? Elle symbolise l’amour de Dieu qui enveloppe toute l’humanité. Le prêtre célébrant, en portant la chasuble, « revêt » le Christ, devenant ainsi un « autre christ » assimilation qui atteint son sommet lors de la consécration eucharistique.

Les Couleurs Liturgiques

Dans la Présentation Générale du Missel romain (PGMR), il est dit :

« L’emploi de diverses couleurs pour les vêtements liturgiques vise à exprimer efficacement et visiblement ce qui caractérise les mystères de la foi que l’on célèbre et par conséquent le sens de la vie chrétienne qui progresse à travers le déroulement de l’année ».

  • le BLANC est employé aux offices et aux messes du temps pascal et du temps de Noël et en outre aux célébrations du Seigneur qui ne sont pas celles de la Passion, des Anges et des saints qui ne sont pas martyrs.
  • Le ROUGE est utilisé le dimanche des Rameaux et le Vendredi Saint, le dimanche de Pentecôte, aux célébrations de la Passion du Seigneur, aux fêtes de la naissance au ciel des Apôtres et des Evangélistes, aux célébrations de martyrs et lors de la cérémonie de confirmation.
  • Le VERT est employé aux offices et aux messes du temps ordinaire.
  • Le VIOLET est utilisé aux temps de l’Avent et du Carême. On peut aussi le prendre pour les offices et les messes des défunts.
  • Le BLEU est utilisé pour toutes les fêtes Mariales.
  • Le ROSE peut s’employer au troisième dimanche de l’Avent et au quatrième dimanche de Carême.
Le PGMR précise bien que le choix des couleurs n’est pas arbitraire, mais bien défini par l’Eglise Catholique.




Cliquez ici pour en savoir plus...





Conception & Maintenance du Site : Charbel Informatique (2-25-53) - Site optimisé en résolution 1920x1080 pour Firefox